Pékin

Atterrissage à Pékin et passage des douanes: nous voilà dans l’aérogare à 1h00 du matin.

Evidemment, je ne trouve plus le papier ou était écrite l’adresse de  l’hôtel en caractères chinois.
Evidemment, le chauffeur de taxi ne lit pas une lettre de l’alphabet latin…
Bref, après quelques errements, nous arrivons à pied à 2heures30 du matin  dans une ruelle étroite au pied de l’hôtel sans charme qui avait un peu zappé notre réservation. Pas grave: dans l’empire du milieu, business is business: on nous trouve une chambre sans fenêtres. Mais à 2h00 du mat et pour une demi nuit seulement, on va pas faire les difficiles. Heureusement que la clim marche parce qu’il fait super chaud… et on ne cessera pas de le comprendre pendant tout notre séjour pékinois…
 
 
 
 
A notre réveil, il est déjà midi: je secoue Marie qui ne veut pas se lever… « Zou, tu dormiras à l’autre hotel, faut partir sinon ils vont nous demander de payer une nuit de plus ».  Marie tient sa parole: à peine arrivées dans la chambre du nouvel hôtel, Marie se vautre sur le lit et sombre dans un coma dont elle n’émergera que 18 heures plus tard. 
C’est un hôtel paisible à l’architecture traditionelle situé dans les vieux hutongs (vieux quartiers de Pekin), les immeubles de ces quartiers ne dépassent pas un étage et ont résisté à la modernisation forcée de la ville réalisée pour les JO de Pékin. Nous nous installons dans le patio .
 hotel
 
Après quelques minutes de pause, nous partons nous ballader toutes les 2 en abandonnant lâchement Marie à ses rêves. On ne vient pas à Pékin tous les jours…
Pour se déplacer dans pékin, rien ne vaut le métro: pas cher, rapide, propre, bien indiqué (en anglais)
Nous flanons tranquillement dans les marchés bariolés… 
 
000103
et bondés
 
 
C’est qu’un milliard et demi de personnes, faut bien qu’elles soient quelque part… ou plutôt… partout!
Pekin est devenue très moderne, voire trop moderne.
Avec toute cette foule, les gens si nombreux deviennent anonymes  et font, paradoxalement, de cette cité une mégapole déshumanisée
 
 
La célèbre place
 
000117
 
 
Que de monde, que de monde…
Ce fleuve humain, c’est juste pour traverser la rue et aller de l’autre coté… 
 
000118
 
Finalement, en errant un peu, on trouve des ruelles plus calmes
 
velo
 
Et des lieux plus tranquilles
 
untitled-3
 
 
Premier contact avec la cité interdite
 
 cite1
Entrée Nord: 1ère porte
 
 
Entrée Nord: 3ème porte
 
000122
 
 
 
Dans la soirée, nous assistons au Cirque de Pékin: à un spectacle d’acrobaties chinoises. Epoustouflant…
Les numéros s’enchainent pendant plus d’une heure, tous aussi épatants les uns que les autres
Le petit n’a peut être pas 10 ans. Quelle drôle de  vie.
 

Vidéo YouTube

 
En sortant, ma mère échappe tout juste à une tentative de vol: une femme, mélée à la foule de spectateurs sortants se « colle » derrière  ma mère en lui ouvrant son sac à dos. Nous échappons au vol uniquement parce qu je me retourne pour voir ou est ma mère et que je vois cette femme plonger sa main dans le sac à dos de ma mère: J’ai à peine le temps de hurler « Hey!!! » que la voleuse est déjà partie ailleurs, noyée dans la foule…
 
 
 
 
Le soir, Marie file papoter avec une des jeunes filles de la réception: Dada. Elle est charmante et parle très bien anglais.
C’est une jeune fille de la campagne venue en ville pour travailler. Elle a été admise à l’hôtel et à force elle a fini par parler anglais, comme elle se présente bien et est débrouillarde, elle a été mise à la réception. Elle partage une chambre avec d’autres employées et rentre chez elle une fois par an. On a pas osé parler de son salaire ni du nombre d’heures de travail hebdomadaire.
 
 
le lendemain, direction la cité interdite.
 
Entrée Nord:
000327
N’espérez pas la visiter tout seul… Foule assurée…
Un peu dommage que tout soit vide: révolution culturelle oblige, il n’y a presque plus de meubles.
Le palais est gigantesque. Il y a 999 bâtiments (1000 est le nombre de bâtiments du dieu du ciel, aussi, un terrien fut-il empereur, ne pouvait avoir plus qu’un dieu céleste).
 
La cité interdite vue du sud
 
000317
 
 
 
 
il fait une chaleur à mourir: plus de 38°C…
 000299
000300
Alors, on marche à l’ombre.
000298
 
 
 
 
 
Le lendemain, visite du palais d’été:
 
 
 
 
Dans les jardins, Marie connait son heure de succès: des ados lui demandent de se faire prendre en photo avec elle
???????? 
On ne comprend pas trop, mais soit, si ça leur fait plaisir…
 
Et puis une autre ado vient avec la même demande
Et voilà que tout un groupe arrive et se met à mitrailler… des garçons défilent et posent a coté de Marie, et puis au bout d’un moment, il n’y a même plus de garçons, mais ils continuent à prendre des photos de Marie.
img_3389
Marie ne sait plus ou se mettre…
img_3391

Bref, on a toujours pas compris…

Portrait d’enfant: elle est simplement craquante…
untitled-1
On termine notre séjour à Pékin avec un opéra de pékin en soirée,
puis le lendemain la visite de La cité Olympique, gigantesque et qui mérite la visite, dont j’ai perdu les photos …
 
 
et un peu de shopping : d’ailleurs, un conseil sur ce sujet: achetez des vetements si vous le voulez, 
 
Voila d’ailleurs le chapeau panda à 1 euro!
 
000289
 
mais surtout, sutout n’achetez pas d’électronique (carte SD, cle USB…): déception garantie!
 
 
 
 

9 réflexions sur “Pékin

  1. Pingback: Moscou – Il etait une fois…Demain

  2. Pingback: Moscou – Pékin – Vietnam 2011 – Il etait une fois…Demain

  3. Pingback: Moscou – Pékin – Vietnam 2011 | Il etait une fois…Demain

  4. Pingback: La grande muraille de Chine | Il etait une fois…Demain

  5. Pingback: Moscou | Il etait une fois…Demain

  6. Pingback: Hanoï, Vietnam | Il etait une fois…Demain

  7. Pingback: Sapa et Bac Ha | Il etait une fois…Demain

  8. Pingback: Le culte des ancêtres | Il etait une fois…Demain

  9. Pingback: Baie d’Halong, Hue, Da Nang | Il etait une fois…Demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s