Saison: Sept 2017- Sept 2018

Par Christian, Septembre 2018

Chers amis,

 La feuille est blanche….les souvenirs abondent dans la tête….le contact avec vous, mes amis, vaut la peine d’être entretenu….J’ai envie d’avoir, moi aussi, de vos nouvelles…

Mais c’est dur, le mauvais élève fainéant resurgît.

Ne cherchez pas : je n’ai rien écrit depuis 1 an. Excepté les quelques mots de mi Juin.

Depuis le Guatemala… je vous donnais le programme 2018.

Eh bien, il s’est déroulé tel qu’annoncé ! Fin…Plus rien à dire !

NON, je rigole,

 Chaque jour apporte ses galères ou ses bonheurs et je vais vous parler un peu des deux.

Si tout était parfait il y aurait trop de plaisanciers sur l’eau.

Donc, décembre 2017, le mât remis en place chez RAM dans le Rio Dulce, 1+1 redevient un vrai voilier.

L’équipage (Sandrine, Michèle, Christophe et Claude) emmené par Thien An arrive, à bord, le 24 Décembre  vers 23 :00.

Fatigués mais tant pis, çà se fête : Damien, sa trompette et Ruth, sa femme et moi leur avons préparé un « Pôt » d’ accueil musical et alcoolisé ! Demain, le 25, Ruth nous donnera un aperçu de ses talents d’hôtesse pour un fameux repas agrémenté par la trompette de Damien.

Départ le 26, du descente Rio  (cliquez dessus  pour voir les photos ou video):

HondurasC_43

C’est magique !! formalités de sortie à Livingstone et en route vers le Honduras .

Je dois vous raconter l’arrivée à Utile :

 il pleut.. Très fort, un « grain » équatorial et impressionnant, tout y est : les éclairs, la foudre, le tonnerre, le vent à +de 40nds et les trombes d’eau…., on est à l’abri dans le cockpit, bien fermé, on arrive à UTILA et pour rentrer dans la passe, étroite et à peine visible, on affale les voiles et mise en route des moteurs.

Le cockpit trop bien fermé, le bruit infernal de l’orage font que nous n’entendons pas le moteur Bâbord qui exprime son « mal-être » par le déclenchement des alarmes. Finalement, je vais vite comprendre ce qu’il se passe : le moteur en a ras le bol et se met lui-même a faire du bruit..Beaucoup !! Thien  An est alertée et crie.  Je bondis sur le « Stop ».

Sur un seul moteur, on rentre, on mouille et je vais aux nouvelles : elles ne sont pas bonnes…Du tout ! Un collier de durite d’eau a cassé juste avant la pompe et l’eau s’est barrée, le moteur a chauffé…Beaucoup !

On finira avec le seul moteur Tribord et on remontera dans le rio Dulce jusqu’à Fronteras, avec le dinghy, bien frappé le long de la coque Bâbord, en sécurité.

Et je naviguerai comme  çà jusqu’au Mexique. En Mars, à Cancun, le moteur sera remplacé par un neuf !!

C’est un peu long, je sais ! Et je fais mon « macho » : les Filles… si c’est trop technique et si vous ne comprenez pas tout, demandez à vos mecs… ils doivent savoir !!

Donc, en Mars 2018, je passerai 2 semaines à Cancun et à Isla Mujeres.

Tout avait été bien préparé : commande du moteur, acompte versé et rendez-vous pris,

 Tout ceci grâce à mes amis installés sur place : Pierre, Aloana et Serge….Merci, merci, merci…

Les mécanos ont été merveilleux, très professionnels et très sympas.

Du coup, le carnet de chèques étant sorti, Pierre, avec son fils, a changé : les panneaux solaires et toutes les batteries.  Ce qui est fait, n’est plus à faire, enfin pas pour très longtemps, sur un bateau !!

Je repars, donc, du Mexique, avec un bateau en super état ! Et ainsi, avec une super équipière, Françoise, le Yucatan, Cabo San Antonio sont vite avalés et l’arrivée à Marina Hemingway (à 20km à l’Ouest de La Havane, CUBA) ne posera aucun problème. Je commence à avoir l’habitude.

La Havane, de long en large et en travers, le jour, la nuit…..Toujours mystérieuse. Il me semble que de moins en moins de Cubains locaux habitent le centre, la plupart des immeubles sont en mauvais état, quelques fois en restauration ? Beaucoup (trop ?) de touristes en atténuent l’authenticité et le charme.

Françoise débarque et rentre at home, en jurant de revenir plus tard.

 Lisa prend sa place. Lisa, vous vous souvenez ? Allemande, de Hanovre. Elle a déjà navigué 3 mois, sur 1+1, des Açores à Marseille en 2016. Ayant finalement réussi à finir et à présenter sa thèse de fin d’études, ses parents lui offrent un nouveau voyage, sur 1+1,  avant de se lancer dans la « vie active » ! Ils ont raison : c’est formateur !

Route directe sur Bahamas avec en final, pour la dernière nuit, un grain puissant et surtout des éclairs, du tonnerre et la foudre qui tombe tout autour. Il restera scotché au-dessus de nous pendant plusieurs heures. Toujours peur que le mât en carbone n’en prenne un coup !!

Bon, on arrive quand même à South Bimini, mouillage, dodo. Le lendemain, on ira à terre : la marina est totalement dévastée, abandonnée…un cyclone dont j’ai oublié le nom est passé par là, l’année dernière !

Finalement, un local passe et nous prend en stop. Il nous emmène à l’aéroport . On pourra y faire les formalités d’entrée et pour le retour, pas de problème : c’est le policier en chef qui nous ramènera avec sa voiture de police au dinghy… Super !

Pendant 2 semaines, on va visiter presque toute la partie Nord des Bahamas que je ne connaissais pas : Gran Bahamas, Abaco, les Berries, Andros et arrivée à Nassau.

Fini pour Lisa…mais elle reviendra, c’est promis !

Thien An arrive avec Guilhem Renaud et Julie, des « pro » de kite-surf… On va aller  de spots en spots en longeant les Exumas, toujours à la recherche du meilleur…

Exif_JPEG_PICTURE

Pipe creek

Renaud va même essayer de partir directement des jupes de 1+1, faudra peaufiner la méthode…mais oui cela se fera…la prochaine fois !

Le temps passe, la saison cyclonique approche….. Et il va falloir se mettre en route pour le Nord….enfin le Nord des US, mon REVE AMERICAIN….

Je vais commencer par une confidence :

 

En 1999 mon fils, Richard, à l’époque responsable du service « après-vente » de chez CATANA, a  convoyé un CATANA neuf de Canet à New-York et presque arrivé, après avoir passé, lui aussi, le pont VERRAZANO, émerveillé par le spectacle, il me téléphona pour me dire, et je me souviens encore de son engouement : « papa, je vois la statue de la Liberté, c’est fabuleux, merveilleux, etc…. »

 

Ce jour-là, je me suis dit : J’irai moi aussi, un Jour…. Il m’a fallu attendre presque 20 ans !!

 

Bahamas, mi-Juin : Clara, ma petite-fille, l’Autrichienne ! est arrivée. Elle restera 3 mois à bord ; très vite, Thien An et sa famille arriveront aussi (sa maman : BA, sa fille : Marie), çà y est on part…

Premier stop US : Ste Augustine puis Savannah, Charleston, Morehead, Beaufort, Atlantic City et ….et….et….

Ah oui,  fin d’après-midi, quelque part le long de la côte, devant c’est noir !! puis tout autour les nuages, bas, noirs roulent et viennent sur nous. On aura juste le temps de tout affaler et mettre au moteur : ce qui nous arrive dessus, c’est fort, gros ! En effet l’anémomètre montera à + de 50nds, puis çà passe et on remonte tout…….

Et la pêche : de nombreux thazards rempliront le congélateur….

Et…et…et…NEW-YORK !!! 1300 nautiques miles plus tard.

Passage dessous le premier pont: Le VERRAZANO et déjà, on la voit, chose incroyable on peut s’en approcher de très près, on en fait le tour,( regardez, vous aussi, en passant en boucle, la vidéo ci-dessous)….LA STATUE DE LA LIBERTE ;

https://photos.app.goo.gl/GmbGTauSLqqSquro8

On va mouiller entre la Statue (à moins de 100mètres) et ELLIS ISLAND. Point d’entrée pour les immigrants, 5000 par jour à une époque!!!

20180617_100122

Trop bien !! Fabuleux, magnifique, tous les superlatifs sont insuffisants.

La première nuit on est ébloui, les lumières de Manhattan nous éclairent…

Pendant quelques jours on visitera Manhattan, New-York. Avec le dinghy, on met 15 minutes pour aller à Manhattan. Finalement on ira le plus souvent mettre le dinghy à Liberty Island , c’est gratuit et il y a un ferry qui nous pose à Manhattan pour 4 usd en 10 minutes ; alors qu’à South Cove, une marina, au pied de Manhattan, c’est + de 130usd pour la journée ( vous avez bien compris, je parle du dinghy !!)

Et la traversée du canal reste un rodéo dangereux avec les courants forts et les mouvements de tous ces ferries qui vont dans tous les sens à grande vitesse.

Il faudra quand même que tout le monde rentre …

Fin Juin, resté seul avec Clara, on remontera l’EAST RIVER, au bon moment de la journée, pour avoir le courant (+ de 5nds) favorable.

Très, très impressionnant : chaque fois, en passant dessous les 8 ponts (dont celui de Brooklyn), je ne pourrai pas m’empêcher de lever la tête, inquiet,  pour voir si « çà passe ». Je sais qu’il y a presque 10 mètres de marge….pour 1+1, le tirant d’air est de 29 mètres, les ponts sont à 40 mètres !!

On ira mettre 1+1 sur une bouée à Northport Bay ( Long Island), pour 3 semaines, le temps pour moi de faire un saut en France.

Dernière semaine de Juillet, toujours avec Clara, on est de retour. 1+1 est toujours là, je fais le tour et j’ouvre les capots.

Oh, STUPEUR et colère, le congélateur est arrêté, le compartiment avant pue, tous les thazards sont pourris. Je passerai ma nuit à vider, nettoyer, désinfecter etc…

Vérification faite : le congélateur marche très bien : un contact (dessous la table à carte, pas très bien accessible) est « OFF ». Si je ne m’aimais pas autant, je me serai giflé !!

 

On fait le chemin en inverse pour retrouver notre mouillage favori derrière la Statue de la Liberté, et pour embarquer Thien An, Sandrine et Christophe (les mêmes qu’au Honduras mais avec 2 moteurs opérationnels, pour le moment, mais vous verrez plus tard !!)

Voyage MAGIQUE de New-York à PORTLAND et dans le MAINE, en passant du New-Jersey au Connecticut puis Rhodes Isl puis par le canal pour arriver dans le Massachusset et au Cap Cod,

Provincetown et sa vie nocturne folle  avec ses surprises-gays (voyez les photos dans 1+1blog !!) ;

BOSTON ( Thien An retrouve sa cousine !!)ROCKPORT, PORTSMOUTH. SHOALS IS , LE MAINE et PORTLAND.

Oui, vous avez deviné : on suit le « MAYFLOWER » à la trace…..

Le MAINE, des fjords, des casiers à homards de partout, tous les 20mètres, quelques fois du brouillard  (à ne pas voir le devant du bateau) mais, comme toujours, faut prendre le temps du petit déjeuner, tranquille, et tout redevient clair…la plupart du temps !! Quelques fois il ne fait pas chaud, l’eau toujours froide (14°C).

Et çà m’amène à vous dire : un matin, au fond d’un fjord, POTTS HARBOUR, nous avançons aux moteurs, on cherche un mouillage et bizarre ! Un bruit et tout de suite une grosse vibration, du « balourd » ?

VITE :L’ancre au fond.

Faut aller voir… Grand silence autour !! Il faut dire que çà caille…

Thien An s’équipe de sa combinaison (5mm) bonnet, chaussons , de l’eau chaude dans la combinaison et elle y va….

Il MANQUE une pale d’Hélice !!

On sera à nouveau avec un seul moteur. Enfin, provisoirement car le lendemain, même problème à Bâbord :

Plus de moteur !!

 Même procédure pour Thien An, heureusement, c’est « seulement » un bout et sa bouée autour de l’hélice mais là, çà sera plus long, beaucoup plus long… elle devra s’y reprendre à 2 fois. Rappelez vous l’eau est toujours à 14°C !!

Le meilleur : c’est le HOMARD (Lobster là-bas !), on ne va pas s’en priver !!!

Portland : on est déjà mi-Août : Sandrine et Christophe nous quittent, Paul et Anne les remplacent avec ma fille, Christine et mon petit-fils Matteo.

7 çà fait beaucoup à bord, Thien An prendra beaucoup de temps pour gérer la cuisine….

Retour et comme à l’aller, au Nord du Cap Cod, les baleines à bosses feront un »show » fabuleux pendant plus de 2 heures un couple de baleines va s’enrouler, sortir, souffler et plonger et passer par en dessous du bateau….à nous en couper le souffle !!

baleines près du Cap Cod, Massachusset, Etats Unis

baleines2

( regardez la vidéo !)

https://photos.app.goo.gl/jGiTxiWYtaCExsD87

Thien An ne résistera pas à leurs appels : elle se met à l’eau et nage vers la baleine qui semble l’attendre, elle veut la toucher, je veille, un peu inquiet. Très impressionnée, elle restera à quelques pas de l’énormité.

Avec un seul moteur, impossible de reprendre le canal, trop risqué surtout qu’il y a un pont en ascenseur qui s’abaisse quand les trains passent et avec le courant, je ne vous dis pas !!

Donc on fera le tour du Cap Cod et super, on s’arrêtera  à Nantucket et Vineyard Haven, puis NEWPORT.

J’ai oublié de vous dire que grâce à Internet on aura pu commander des hélices neuves et que l’importateur est justement basé à NEWPORT. Il essaiera de nous aider  à la recherche de plongeurs capables de changer une hélice dans l’eau. Mais non, difficile, on s’est résigné à rester sur un seul moteur jusqu’à Cheasapeake où nous devrons sortir le bateau pour carénage.

Donc à Newport, on récupère nos hélices pour les changer plus tard.

On est avec le dinghy, dans le port,  et je vois un gros pneumatique, avec des plongeurs qui travaillent dessous un gros bateau. Et vous savez ??

Il y a écrit, dessus les boudins : Divers Workers !!

On s’approche, on parle, le gars appelle son boss, on discute et oui, il connaît bien les hélices GORI  et ou, il peut les changer dans l’eau : c’est son Métier !!

Rendez-vous est pris pour le lendemain, il faudra se mettre à quai ; la marina nous case entre 2 énormes yachts. Thien An se remettra à l’eau pour aider le gars et lui faire passer les outils..

3 heures plus tard, l’hélice défectueuse sera changée. L’autre attendra la sortie de l’eau, maintenant prévue à Geogetown dans le Maryland.

Fin Août, de retour au même endroit, çà y est, vous connaissez ??

Derrière la statue de la liberté !!!

Tout le monde débarque. Je vais être seul pour aller à Georgetown et sortir le bateau.

Thien an décide de prolonger son voyage en restant à bord pour m’accompagner et faire la route : remonter le Delaware, passer le canal, heureusement avec 2 moteurs, pour arriver dans le Nord du Maryland),  260nm.

Par contre, elle travaillera sur ses dossiers le plus possible et plusieurs heures par jour.

 OK ? SUPER !

Depuis le 04 Septembre, 1+1 est à sur le quai, en travaux : changer l’autre hélice, lustrage, carénage changer les bagues de safran, entretien etc….

On a échappé à « Florence », l’ouragan…

J’y retourne le 20 Octobre, mise à l’eau prévue le 07 Novembre et brrr… va y faire froid !!!

Programme : descente de la Cheasapeake ( ANNAPOLIS) puis la côte Sud-est Américaine jusqu’en Floride et arrivée Bahamas début décembre.

Décembre à Mars : Bahamas

Avril- Mai : route vers le Windward Passage, entrée à CUBA par SANTIAGO de Cuba, Les Jardins de la Reine, la Côte Sud de Cuba puis Mexique Belize

Juin : 1+1, sera démâté et à quai chez MAR MARINE à Fronteras, au Nord du Rio Dulce, à l’entrée du Lac Isabel, GUATEMALA.

Hiver 2019/2020 : Tour de Amérique Latine jusqu’à PANAMA et SAN BLAS

Eté 2020 : en Colombie

Hiver 2020/21, passage de PANAMA pour la 3° fois  et  PACIFIQUE ……pour longtemps !!

ET VOILA….

 FIN d’une année pas comme les autres, fin d’un rêve aussi mais le départ d’un autre :

Conjointement aux navigations avec 1+1 autour du programme ci-dessus.

En été 2020, je démarre mon autre rêve…VANCOUVER – TERRE DE FEU EN CAMION, que je pense réaliser en 3 ou 4 ans, cette fois. Thien An est fan….

Là aussi :

Une autre confidence :

Ce rêve m’a été inoculé par mon ami Italien Renzo. Il venait souvent sur « Callisto », mon Catana 53. Il me parlait souvent de son projet et m’avait associé à ce voyage qu’il pensait faire, avec moi, en 3 ou 4 mois.

En 1999, « Callisto » vendu, je téléphone à Renzo :

« Renzo, je suis libre, on part quand ? ». Viens me voir à la maison pour en parler. Je me souviens encore de ce voyage, en Italie, avec Justin dans mes bras, il avait, à peine, 2 ans ! On est invité chez Renzo et il m’avoue :

 »Christian, c’est trop tard pour moi….trop vieux…j’ai mal au dos, aux genoux… »

Pour moi, le « mal était fait » :

Départ  de Vancouver pour ALASKA l’été 2019…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s