Le rêve américain, 2018

Pour Christian, aller à New York à la voile, c’était un projet vieux de plusieurs années…

Nous avons donc navigué des Bahamas jusqu’au Maine en passant par New York où nous sommes arrivés en Juin 2018. Une fois arrivés à la frontière du Canada (Août), nous sommes redescendus, le temps d’un chantier de remise en forme de 1+1 en octobre dans le Maryland avant de revenir aux Bahamas pour y passer la fin de l’année.

itineraire

Une navigation magnifique, qu’on pourrait intituler « sur les traces de l’histoire des USA« , en passant par Saint Augustine, le lieu d’accostage du premier explorateur européen (1513) et plus ancienne ville des États-Unis (1565), par la baie de New York découverte par le navigateur Verrazzano (1524) puis par l’explorateur Hudson (1609) ce qui marqua le début de la colonisation de cette baie, le Cap Cod lieu d’accostage des passagers du Mayflower au terme d’une traversée épique de l’Atlantique (1620), Boston fondée en 1630 qui se targue d’être le berceau de la guerre d’indépendance contre les anglais (Boston Tea Party en 1730), Philadelphie où fut déclarée l’indépendance des Etats Unis D’Amérique (4 juillet 1776) et où fut écrite la constitution du pays naissant, re-New York avec Ellis Island, lieu mythique entrée principale des immigrants qui arrivaient aux États-Unis1. de jusqu’en 1954. 

Quel étrange sentiment, indescriptible où je ressens les histoires croisées, qui loin des livres d’histoire me semblent désormais si proches: Traversée de l’Atlantique dont je ressens un peu ce que ça pouvait être pour en avoir fait une, Dublin, visitée cet été, où les trottoirs mettent en scène des Irlandais fuyant la grande famine (1845) et de l’autre coté de l’Océan, New York, où nous sommes arrivés, New York qui chéri son histoire et met en avant les immigrants d’hier dont ces même irlandais, Newport qui garde la mémoire des siens disparus dans le naufrage du Titanic (1912), ce même Titanic qui s’est arrêté embarquer 281 passagers à Cherbourg , gare maritime que nous avons visitée cet été également… Comme si les morceaux d’histoire se connectaient devant moi.

Une navigation par ailleurs ponctuée par la mer, à la rencontre de dauphins, de chevaux sauvages, de baleines,

baleines2

de pêcheurs de homards, loin des clichés de l’américain moyen… et dégustations adhoc…

homard

Bref, vous l’avez compris, une très très belle expérience, hors des sentiers battus… car il faut le dire, nous n’avons pas rencontré beaucoup de monde sur l’eau…

 

La suite arrive…

En attendant, la synthèse écrite par Christian…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s