Bahamas- Savannah

Pour cette navigation, l’équipage sera « familial ».

Ma fille marie et son amie Anouchka, ma mère, Clara la petite-fille de Christian, moi même. Bref que des femmes pour accompagner Christian…

On se retrouve tous à Nassau après un voyage mouvementé pour Clara: En Floride, ils refusent de la laisser monter dans l’avion pour Nassau. Motif: elle n’a pas de billet retour, elle voyage seule sans ses parents. Elle explique qu’elle va rejoindre son grand père sur son bateau et qu’elle va débarquer à New York trois mois plus tard et qu’elle prendra son billet retour à ce moment là… Ben voilà, ce type d’histoire n’entre pas dans les schémas classiques des services de l’immigration et du coup, Clara rate son avion, passe la nuit à l’aéroport de Miami. Le lendemain, tout cela est réglé (au prix de quelques communications téléphonique et quelques frayeurs pour Clara).

On commence par la visite traditionnelle de l’Atlantis

DSC03106

DSC03120

Que du gras… mais où sont les légumes vapeur?

bahamasNYC014

Puis on lève l’ancre, direction les Berry puis Grand Bahama

bahamasNYC016

bahamasNYC017

Lors de la navigation, une zone nuageuse impressionnante s’approche… Vite! On rentre tout.

bahamasNYC019

bahamasNYC020

On dirait la main de Voldemort qui se referme derrière nous.

Petit bricolage du jour: une alarme sonore de réservoir d’eau trop-plein. Très simple mais bien utile quand on est tête en l’air et qu’on oublie de couper le déssalinisateur alors que le réservoir déborde…

bahamasNYC030

Pour rentrer à saint Augustine (Floride), il faut attendre que le gardien du pont arrête la circulation et lève le pont.

J’adore!

Nous voilà pour de bon aux USA.

bahamasNYC023

Ici, dans la port, il y a des tortues…

bahamasNYC024

et même un banc de dauphins, entrés dans le port en fin de jour: nous passons plus d’une heure avec eux avec l’annexe. Les filles sont toutes excitées…

IMG-20190723-WA0001

Saint Augustine est considérée comme le lieu d’accostage du premier explorateur européen, le conquistador espagnol Juan Ponce de León, sur le futur territoire des États-Unis, le 27 mars 1513.

la ville a été fondée par les Espagnols en 

bahamasNYC025

La ballade est sympa

 

bahamasNYC029

Pas de doute, nous sommes bien aux Etats-Unis

bahamasNYC027

Celui-là, on sait pour qui il vote…

bahamasNYC002

retour le soir au bateau.

Ici, les formalités douanières pour les arrivées en bateau sont très simples en comparaison des arrivées par voie aérienne. C’est tellement simple qu’il n’y en a pas… Le bureau de l’immigration est sur répondeur et fermé pour 3 jours. Alors, nous nous demandons bien comment nous allons faire puisque l’on veut repartir dans 2 jours. A la capitainerie, on nous répond avec flegme qu’on peut attendre, continuer sans faire nos papiers que nous ferons plus tard. Ah si… on peut aller à Jacksonville, la-bas il y a un bureau de l’immigration ouvert… Bon, ça nous fera une ballade.

Après un arrêt pour excès de vitesse, 1h30 de route, à l’adresse indiquée, il y a un pot de départ à la retrait, on nous renvoie ailleurs.

Ailleurs, ils sont perdus: personne ne vient jamais leur demander des entrées par bateau. L’officier de l’immigration nous fait attendre dans le hall d’entrée et fait des aller-retours permanents pour voir son chef, téléphoner pour se renseigner

bahamasNYC031

Il fait des papiers en ne mettant les visas que sur la moitié des passeports, on revient… etc… Après quelques heures nous repartons avec nos papiers. Et nous découvrirons plus tard que les papiers en question n’avaient pas été bien faits…

bahamasNYC032

Pas grave, après 2 ou 3 heures passées la-bas, j’immortalise le moment à la surprise de l’officier de l’immigration. Je lui explique que finalement, c’est ça le souvenir de la journée… Ca le fait rire et il pose avec nous…

retour au bateau, on repart direction Savannah en Géorgie.

Il faut remonter un bras de fleuve un bon moment, le mouillage est top, il n’y a personne et on est en pleine nature (pour les USA l’appli ActiveCaptain de garmin est très bien pour trouver les mouillages: il y a toutes les infos, coordonnées, profondeur, qualité du mouillage, qualité du paysage, possibilité de ravitaillement, présence de ponton pour le dinghy etc…)

Nous finissons avec le dinghy, avec le courant dû à la marée, on file à 15 noeuds!!

Il faut bien choisir les heures pour prendre le dinghy à l’aller et au retour…savannah

bahamasNYC004

bahamasNYC003

La visite de Savannah est bon-enfant. Pour une ville américaine c’est une jolie ville (il faut dire que dans l’ensemble, les villes aux Etats-Unis, c’est… un peu moyen quand on vient de la vieille Europe)

Nous repartons plus au Nord.

bahamasNYC018

Alors que nous déjeunons tranquille, Christian se lève: « Qu’est ce que c’est? »

bahamasNYC033

« Ooohh!! Il y a une grosse tâche blanche sous le ventre: Ce sont des orques! ». Super, c’est bien la première fois que j’en vois en mer. Une mère et son petit qui tournent autour du bateau… On se baignera plus tard … Pas trop envie maintenant…

 

 

<< Accueil

<< Le rêve américain

De Beaufort à Atlantic City >>

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s