Préparation et départ

Islande – îles Féroe 2017:

1er Février 2017: Depuis le bateau, Christian me demande de mettre le jeep (un grand cherokee) en vente.

Je le rappelle le 17: « Ca fait 2 semaines que l’annonce est passée et on a pas un contact sérieux. Puisqu’on ne va pas à New York cet été. Ca te dirait de décaler la vente à Septembre et aller en Islande avec le jeep?  »

Christian me répond : « euh… oui, pourquoi pas? Je veux bien« . Super!!!

Petits emails avec Marie grande connaisseuse de la destination qui me répond illico: « si vous voulez aller en Islande cet été, le temps presse… Ne réfléchis pas trop longtemps, je suis étonnée qu’il reste encore de place. »

Et voilà comment la place sur le ferry de la smyril line, unique moyen de faire transporter son véhicule en Islande, a été réservée le 18 février. On en profitera pour s’arrêter 3 jours au retour aux île Féroé que nous ne connaissons absolument pas.

De retour du Guatemala, nous laissons le véhicule au garage pour la préparation mécanique. La semaine de camping sauvage à Beauduc fin juin, nous aide beaucoup pour l’établissement du cahier des charges de l’aménagement intérieur : il faudra dormir dans le véhicule, et trouver un moyen de faire la cuisine au sec et au chaud…

Voilà la bête: des pneus tout terrain tous neufs, une plaque de protection dessous la voiture. Pas de schnorkel, cette espèce de tuba qui permet à la prise d’air moteur de ne pas prendre d’eau quand on passe des gués profonds.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vu de dedans, sans matelas

jeep17
et avec le matelas bultex 7 cm en 3 morceaux de 130×60 pour un couchage de 180×130 (croyez le ou non: on aussi bien dormi qu’à la maison). Matelas reçu 2 jours avant le départ
jeep01

Découpe aux petits soins par le menuisier

jeep14

détails des divers aménagements

Emplacement pour la glacière 12V

la « cuisine »

jeep16
avec son évier inox

jeep13
J’apprécie le menuisier qui a cherché optimiser chaque centimètre cube (découpe en biseau en bas à droite du tiroir évier »)

jeep12

le coin « salle à manger du midi par temps froid » (eh oui, plus d’une fois, nous avons rencontré de la pluie et du vent froid en Islande)

jeep04
On récupère la planche du milieu du plancher, elle se pose pile poil entre les 2 sièges, sur l’accoudoir et s’appuie sur le levier de vitesse. Ca fait une « table pour manger »

20170730_152252

et le fameux auvent (en Islande, on a eu des questions que la dessus: « c’est quoi ces barres sur le toit?« .

Le matin du départ, Christian fixe encore les derniers oeillets…

jeep08

Parfois la météo est clémente en Islande, alors on a profité du soleil et de la vue

jeep07

Finalement, en cours de voyage, on y a même installé une fenêtre sommaire pour voir au dehors.

Installation sur le toit (roue de secours, 2ème glacière, réservoirs secours)
Ce sont des planches en matériau de synthèse robustes, insensibles à l’eau et au froid. Elles ont été percées à divers endroits pour pouvoir y sangler diverses charges.
On y a également fixé les tubes téléscopiques pour fixer le auvent.

jeep30

On a eu des questions sur la tenue au vent: jusqu’à 40 noeuds, on a eu zéro problème (tendeurs, piquets au sol). Au delà, on n’a pas osé tester.

Coté équipements: On a emmené un chauffage à pétrole (très utile en Islande au vu de la météo rencontrée), un aspirateur pour le ménage (un dyson), un convertisseur 12V/220V

La mécanique (outils, sangle, …) a été installée à l’emplacement d’origine de la roue de secours): c’est sous la trappe à droite de la plaque de cuisson.
jeep16

Allez, c’est le départ: 1ere étape à Nancy chez Marie et Fred. Superbe accueil. Ca fait super plaisir de les revoir! La dernière fois, c’était en 2012 sur le Zambèze au Zimbabwé où nous avions fait du canoé au milieu des hippopotames et des crocodiles!

Parlant d’Islande, Caroline leur fille nous explique les émotions qu’elle a eu en passant le gué de la Krossa l’été dernier. De l’eau jusqu’aux essuies glace du fourgon! Elle avait eu peur d’y laisser le véhicule… Bigre, avec Christian nous n’avons jamais passé de gué et nous ne sommes pas vraiment rassurés.

Marie et Fred nous expliquent des tas de choses sur l’Islande qu’ils ont parcouru plusieurs fois en voiture, en 4×4, en fourgon 4×4… On a doublement bien fait de passer!!!

islandeSUD EST05

Là c’est quand Marie découvre que j’ignorais qu’on débarquait en Islande à Seyðisfjörður à l’est de l’Islande…

Ah? je croyais qu’on arrivait à Reykjavik (à l’Ouest de l’Islande).

Elle n’en revient pas. Bon, il faut dire que depuis le retour du bateau, on a surtout préparé le véhicule et l’idée c’était de tout potasser pendant les 3 jours de traversée.

Restons pragmatiques et optimistes:

  1.  J’ai la carte aux trésors de Marie: carte d’Islande sur laquelle elle a mis au stabilo tous les endroits qu’elle a aimé, et j’ai des infos complémentaires sur lesdits sites.
  2.  On va appliquer les conseils de Fred « vu que vous êtes mobiles (aucune réservation d’hôtel) vous pourriez regarder la météo et aller là où il faut beau car il y a toujours quelque chose à faire en Islande là où il fait beau« 
  3. Marie se propose comme base arrière: «  Je serai sur Nancy l’essentiel du temps, si vous avez un doute, envoyez moi un message. Je regarderai la météo et je pourrai vous faire des suggestions« 
  4. Il y a la 4G partout, même au fin fond de l’Islande dans les déserts, dixit Marie, Fred et Caroline. Super ça, et comme il n’y a plus de roaming depuis le moi de Mai, je vais pouvoir utiliser mon forfait français à loisir et sans surcoût…
  5. Pour les gués, on fera comme dit Fred: « avec votre 4×4 vous devriez pouvoir passer tous les gués sauf celui de la Krossa dont on a parlé avec Caroline, ne passez pas celui-là et tout ira bien ». 
  6. Si on cherche une rando, comme dit Marie, on peut regarder wikiloc, il y des traces et photos de randos mises en ligne par d’autres usagers

Sur ces joyeux propos, nous revoilà en route. SMS en route à Lisa (qui avait embarqué aux Açores et avait passé 3 mois à bord) elle habite à Hanovre qui est sur notre route. Coup de chance, elle est de passage la bas ce soir là. On est bien contents de se retrouver! Du coup on dort chez ses parents, en banlieue de Hanovre. Ils sont curieux et contents de rencontrer Christian. Ceci nous permet d’ailleurs de parler de l’Allemagne.

islandeSUD EST06

Et puis embarquement à Hirtshals au Danemark après un bivouac repéré par Marie sur le forum casa trotter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La traversée se passe sans histoire (penser à couper le téléphone à bord: l’absence de roaming ça marche en Belgique, Luxembourg, Allemagne, Danemark, îles féroé, Islande: pensant être couverte pendant tout le voyage, j’ai laissé mon téléphone en mode data y compris à l’étranger… Erreur car sur le bateau il y a du réseau avec data payant et très cher).

A l’heure de l’embarquement, on voit des tas de véhicules étranges qu’on ne voit pas sur nos routes françaises…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est parti

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le bateau s’arrête une heure aux îles féroé, la météo est grise.

2 jours après, à l’arrivée en Islande, il pleut des trombes et il fait froid 8°C: ça change des 30°C que nous avons quitté il y a maintenant 5 jours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est parti pour un peu plus de 3 semaines sur les routes et les pistes Islandaises!

de Seydisfjordur au skaftafell>>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s